Shoyo Bockchain Shoyo Bockchain Shoyo Bockchain


FAQ


Foire aux questions


Si vous ne trouvez nulle part la question que vous vous posez, contactez-nous !
Pour signer un document la personne est authentifiée. D'une part avec les données stockées du compte connecté qui sont vérifiées légalement par la plateforme, carte d'identité, infos civiles et d'autre part par des informations "physiques" : adresse IP, webcam, validation par SMS.
Au niveau européen
La signature électronique (article 2) : « une donnée sous forme électronique, qui est jointe ou liée logiquement à d’autres données électroniques et qui sert de méthode d’authentification ». A ce niveau, une signature électronique ne pourra pas être refusée au titre de preuve en justice mais ne pourra prétendre à un niveau de reconnaissance équivalent à celui de la signature manuscrite.
La signature électronique avancée (article 5.1) : « Les États membres veillent à ce que les signatures électroniques avancées basées sur un certificat qualifié et créées par un dispositif sécurisé de création de signature répondent aux exigences légales d’une signature à l’égard de données électroniques de la même manière qu’une signature manuscrite répond à ces exigences à l’égard de données manuscrites ou imprimées sur papier et soient recevables comme preuves en justice ».
Une donnée entrée dans une Blockchain y reste stockée cryptée en suite de chiffres et de lettres. Il est possible de ne plus jamais y accéder en détachant la donnée de sa clé privée. Au moment du « détachement », la version la plus récente des données est rattachée au compte. En effet, il est possible que l'adresse, le nom, ou le statut juridique changent dans la vie d'un investisseur.
Une Blockchain est régit par des Smart Contracts. Ce sont eux qui formalisent et automatisent les transactions. Le Smart Contract est intelligent. Le contrat s'exécute automatiquement quand les conditions fixées sont remplies par les acteurs du contrat.
Prenons l'exemple d'une vente d'action. Le pacte d'actionnaire doit être signé par les deux parties avant que le cessionnaire n'ait la propriété de l'action. Le Smart Contract attend donc que la blockchain confirme la signature du document, que le prestataire en service de paiement valide le paiement avant de s'exécuter : valider le mouvement de titre, l'inscrire dans la Blockchain, et actualiser la table de capitalisation.
Il existe 3 grands types de Blockchain : publique, de consortium ou privée. Celle utilisée par le bitcoin est publique, c'est à dire que tout le monde peut la télécharger et voir toutes les transactions effectuées. Elle est totalement décentralisée. Les transactions sont pseudonymes. Pour identifier les acteurs c’est possible mais pas immédiatement. Il faut associer l’adresse publique à l’identité d’une personne. Cela est possible quand on reconstruit les actions d’un acteur dans le passé en suivant l’historique de son adresse publique. La Blockchain privée est utilisée au sein d'une seule même entreprise qui possède tous les noeuds. La Blockchain de consortium possède des noeuds dans plusieurs entreprises indépendantes.
C’est le système de consensus qui régit le système de protection des données. Pour altérer une donnée conservée dans une Blockchain publique comme Bitcoin par exemple, qui fonctionne avec le consensus « Proof of work », preuve de travail, il faudrait simultanément entrer dans plus de 50% des bases de données hébergées par chacun de ses noeuds pour modifier chacune des lignes plus récentes que la donnée à modifier, et ce avec tous les serveurs connectés et sans qu'aucune nouvelle donnée n'entre. En effet chaque nouvelle donnée entrée dans une Blockchain contient aussi toutes les précédentes. Modifier une donnée vieille d'une semaine, par exemple, nécessiterait une puissance de calcul consommatrice d’une énergie électrique énorme. Pour les Blockchains privées, les systèmes de consensus sont différents.
Non, pour la simple raison qu'il est impossible d'y accéder sans la clé privée : votre mot de passe.
Les données ne disparaissent jamais dans une Blockchain. Mais sans la clé privée qui vous permettait de les lire, personne ne pourra les déchiffrer.
Il n'y a aucune obligation d'être investisseur, vous pouvez simplement stocker vos données et les partager avec les acteurs de votre choix en vue d’un investissement, d’un emprunt ou de la souscription d’une assurance.
Nous sommes actuellement en train de mettre au point la technologie sur le site internet. Elle sera exportable par API et bientôt, avec avec une webapp.
Une Blockchain est un registre en soit. Si on doit enregistrer les actionnaires d’un registre préexistant, il faudra rassembler et vérifier le contenu du registre avant que de l’enregistrer sur la Blockchain Shoyo.